Auteur : Loïc Rousselle

La question du Brexit et de l’union européenne.

ML2D aime l’Europe. Nous prônons un retour à l’acte unique européen de 1986, c’est-à-dire une Europe de la coopération fondée sur le principe de subsidiarité : les décisions doivent être prises au niveau le plus local possible. Cela inclue la politique migratoire et la politique vis à vis des demandeurs d’asile. Les pays qui le souhaitent doivent pouvoir sortir de l’union européenne ou de l’euro sans subir de chantage, de menaces ou de mesures de rétorsion. La gouvernance de l’Union européenne doit être réformée, particulièrement la commission européenne car elle est constituée de personnes non élues qui ne sont pas responsables des décisions qu’ils prennent (ils ne « jouent pas leur peau », ne risquent rien…ce qui est immoral). Un politicien doit pouvoir

Continuer la lecture

Pourquoi des personnes sensées se lanceraient-elles dans un mouvement politique « révolutionnaire » ?

Tout part d’un constat. Il n’est pas bien difficile d’imaginer ce qui nous attend dans un futur assez proche si nous ne remettons pas tout à plat maintenant. Nous avons 100% de dettes publiques/PIB, la taille de notre économie. Le coût de la retraite sur 30 ans des générations d’après guerre, celles des « Trente glorieuses », correspond à peu près à 100% de dettes supplémentaires. 3% de déficit par ans pendant 30 ans c’est encore 100% de dette publiques en plus. Nous avons donc 300% de dettes / PIB. C’est énorme, mais c’est gérable si nous libérons l’économie, nous pourrions avoir 3 ou 4% de croissance par an…ce qui permettrais de faire face à nos engagements. Dans la situation actuelle, c’est-à-dire une

Continuer la lecture

La démocratie directe et le principe de subsidiarité

La Suisse ou plus exactement Confédération Helvétique est une réussite éclatante. Leur richesse par habitant est le double de la nôtre alors que dans les années 1980 nous étions à égalité. Le capitalisme de connivence y est bien moins développé qu’en France, le tissu de PME est bien plus dense et le chômage est quasiment inexistant. L’organisation sociale et politique suisse est robuste et a fait ses preuves ! Ce qui caractérise la Suisse c’est la pratique de la démocratie directe, c’est à dire le recours régulier à des référendums pour les décisions importantes ; et la subsidiarité, c’est à dire le fait que les prises de décision doivent être les plus locales possibles. Concrètement qu’est ce que cela pourrait

Continuer la lecture

une saine politique de protection de l’environnement.

Vivre dans un environnement sain et non pollué est une préoccupation majeure des citoyens, au même titre qu’avoir un emploi, de bons revenus et le respect de ses droits naturels. Nous entendons sans cesse parler de problèmes liés à l’environnement dans les médias. Qu’en est-il au juste ? Il existe une mesure fiable de la qualité de l’environnement dans les différents pays, ce qui permet de les comparer : c’est l’indice de performance environnementale. La France est classée 10e sur 180 pays environ, avec toutefois une tendance à la baisse, notre situation n’est pas dramatique loin de la ! ML2D a été créé pour proposer aux français les méthodes employées par les pays qui réussissent le mieux dans l’indice de liberté économique, pour

Continuer la lecture

Et si ML2d était élu ? Nos vies dans dix ans…

Quand les Français ont commencés à toucher leur salaire complet, ils n’en croyaient pas leurs yeux. Ils ont immédiatement pris conscience de la charge écrasante que l’État leur faisait subir. Ils ont pu faire jouer la concurrence des assureurs pour obtenir les mêmes garanties tout en gagnant en pouvoir d’achat. Avec la démocratie directe, les citoyens ont exigés la fin des monopoles et décidés de la part de leurs revenus qu’ils accepteraient de consacrer à l’État. Cette part qui était de 50 % environ a été ramenée à 30%, et avec la baisse des couts liée à la fin des monopoles, leur pouvoir d’achat s’est accru de 50% environ. L’immense simplification normative et règlementaire a permis à beaucoup de citoyens

Continuer la lecture

L’écologie, une nouvelle “route de la servitude”

“Le pouvoir, vaste corps organisé et vivant, tend naturellement à s’agrandir. Il se trouve à l’étroit dans sa mission de surveillance. Or, il n’y a pas pour lui d’agrandissement possibles en dehors d’empiétements successifs sur le domaine des facultés individuelles.” Frédéric Bastiat, Profession de foi électorale de 1846 Il est difficile d’imaginer que l’État justifie ses intrusions dans notre vie privée en rappelant honnêtement que « L’État, c’est la grande fiction à travers laquelle tout le mondes’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. » Frédéric Bastiat, L’État (1848). La cause qui justifie son extension doit être à l’évidence une bonne cause ou une juste cause. Qu’elle soit vraie ou fausse est secondaire. Nous ne sommes pas dans le rationnel. Pour

Continuer la lecture

Une juste politique de logement social

U La politique des logements sociaux en France est coûteuse et injuste. Elle ne profite pas aux plus démunis et freine l’investissement. ML2D souhaite instaurer une formule de location-vente qui a déjà fait ses preuves au Canada. Seuls 64% des Français sont propriétaires de leur logement contre 70 % en moyenne dans l’Union Européenne. 40 % des logements sociaux construits en Europe le sont en France alors que nous ne représentons que 13 % de la population de l’UE. 18 % des Français vit en logement social contre 4 % en Allemagne. Les anciens pays communistes comptent beaucoup plus de propriétaires car leurs citoyens ont expérimentés le socialisme réel et savent désormais que la propriété privée est un rempart pour se protéger de l’arbitraire étatique :

Continuer la lecture

Les inquiétudes prémonitoires d’Alexis de Tocqueville Pourquoi ML2D permet d’éviter le « despotisme doux »

Alexis de Tocqueville était sans doute la personne la plus perspicace dans la compréhension de la nature de la démocratie et de la manière dont la liberté a dérivé vers l’égalité. Tocqueville soulignait les bonnes choses apportées par la démocratie mais avait de grandes inquiétudes quant à son évolution probable. Il pensait qu’elle aurait tendance à évoluer vers un « despotisme doux ». C’est un despotisme différent des anciens despotismes, une version plus douce et plus souple mais tout aussi liberticide. C’est un despotisme qui ne tyrannise pas les hommes mais les retreints, qui n’interdit pas mais qui gêne, qui empêche, qui limite. Il décrivait le despotisme doux comme une multitude d’individus de toute sorte (société multiculturelle ?) tout occupés à des plaisirs

Continuer la lecture

Message de ML2D aux minorités

Les sociaux-démocrates se fichent du racisme. Les sociaux-démocrates se moquent de l’antisémitisme. Les sociaux-démocrates se fichent de l’homophobie. Ce qui les intéresse c’est de transformer en arme politique les souvenirs douloureux des minorités afin d’étiqueter leurs opposants et de les pourchasser. Les sociaux-démocrates se fichent des noirs. Les sociaux démocrates se fichent du peuple juif. Les sociaux-démocrates se fichent des maghrébins. Ils nous utilisent tous comme boucliers humains pour pouvoir s’en prendre à leurs adversaires en leur collant des étiquettes (raciste, antisémite, islamophobes…). Les sociaux-démocrates ne feront rien pour diminuer la pauvreté ou abaisser le taux de chômage des minorités. Les sociaux-démocrates ont besoin que les minorités aient besoin d’eux ! En fait nous avons atteint un point ou la demande

Continuer la lecture

lettre aux agriculteurs de ML2D

Actuellement, le poids des charges et de la fiscalité, couplée à la complexité des normes et à la perte de temps et d’énergie que représente la paperasse administrative, détruit la rentabilité des exploitations agricoles françaises. Les subventions deviennent alors nécessaires pour survivre. Mais il faut bien comprendre que c’est parce que l’État vous prend beaucoup en impôts, taxes et temps, que beaucoup d’exploitants agricoles sont à genoux. L’État rend alors une petite partie de ce qu’il vous a pris ! À condition de bien lui obéir… Seules certaines grosses exploitations de type « industrielles » sont vraiment profitables dans le système actuel car elles sont conçues pour aspirer un maximum de subventions, les économies d’échelle leur permettant de réduire au minimum leurs charges

Continuer la lecture